Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site
Site gratuit créé sur
Thierry Couronne E.I.

Hypnothérapeute

28 bvd du Général de Gaulle

26000 Valence

 

Uniquement sur rendez-vous

rendez-vous medoucine

06 - 95 - 33 - 07 - 07

contact@energie-interieure.fr

Addictions,

  Compulsions

Moi, une addiction ! Non... J'arrête quand je veux

Il n'est pas toujours facile de prendre conscience, ou de faire prendre conscience, d'une addiction.

Il est vrai que la limite est floue entre un comportement  « normal » et celui d'une addiction.

L'INSERM en donne la définition suivante :

« Les addictions sont des pathologies cérébrales définies

par une dépendance à une substance ou une activité,

avec des conséquences délétères »

 

Le Pr Laurent Karila utilise les « 5 C » pour mettre en évidence une addiction :

  • la perte de Contrôle
  • le Craving (envie irrésistible de consommer)
  • l'activité Compulsive (on ne peut pas s'empêcher de)
  • l'usage Continu
  • malgré les Conséquences (sur la santé physique, psychologique et sociale)

 

Les addictions peuvent donc être liées à des produits comme le tabac, l'alcool, le sucre, le cannabis, l'héroïne, la cocaïne... mais aussi des activités comme les jeux (vidéo ou d'argent), la sexualité, le sport, les achats... La limite est toujours difficile à établir entre une personne qui boit « raisonnablement » et celle qui devient addict à l'alcool, entre quelqu'un qui a une forte libido et celle addict au sexe, entre un gamer passionné et un addict aux jeux, entre faire du shopping et avoir cette envie irrésistible d'acheter de manière compulsive, entre un « bec sucré » et un addict au sucre...

 

 

 

 

Les mécanismes neurologiques des addictions sont complexes.

Ils font entrer en jeu le circuit de la récompense, les systèmes noradrénergique, sérotoninergique  et dopaminergique ainsi que leur couplage (il y a découplage).

La petite vidéo ci-contre, d'une conférence Ernest à l'École Normale Supérieure, de Jean-Pol Tassin permet d'appréhender les grandes lignes de ces processus.

En résumé, les addicts cherche la récompense, ont perdu le contrôle et la motivation.

 

D'un point de vue plus psychanalytique, c'est un manque que la personne cherche à combler. Manque de sécurité, manque d'amour, de capacités à s'adapter pour accepter les frustrations. L'addict va chercher à se  « remplir » avec toutes sortes de substances ou d'évasions mentales pour combler ce vide.

L'environnement extérieur, qui est à la fois source de frustrations, d'anxiétés et d'un autre côté source d'évasion de ce monde à travers des produits (alcool, drogue...) ou des espaces virtuels (avatars dans des jeux vidéos, probabilité de devenir riche sur un coup de poker ou sur un tour de roulette...) « favorise » ce genre de comportement.

Il faut retrouver de la confiance en soi, de l'estime de soi pour être en mesure d'accepter le monde tel qu'il est sans pour autant se sentir perdu, dévalorisé mais au contraire à sa place, à sa juste valeur.

Hypnose et addiction / compulsion

L'hypnose peut être une aide précieuse dans la lutte contre une addiction et/ou une compulsion.

Des séances peuvent être envisagées pour revisiter :

  • les comportements (compulsion, isolement...),
  • les origines possibles (évènement  « traumatisant », manque d'affection...),
  • les effets indésirables du sevrage (nervosité, apathie...)

 

Bien sûr, il faut que la personne soit motivée pour réduire ou arrêter cette addiction / compulsion. Si c'est un proche (conjoint, enfant, parent...) qui vous envoie, pour arrêter de fumer par exemple, mais que vous n'en avez pas du tout envie, le travail sera plus délicat. Il faudra booster votre motivation d'arrêter, que vous preniez conscience des effets négatifs sur votre vie pour qu'enfin vous puissiez vous libérer.

Le travail avec votre inconscient est bien sûr une aide mais pas une baguette magique...